Pourquoi demander une contre-expertise à son assurance incendie ?

Dans le cadre d’une assurance incendie et dans le cas où un incendie survient et que l’assuré le déclare, il y a une certaine procédure à suivre pour que l’assurance puisse indemniser son client. Elle devra mettre en place une expertise qui valorise tous les dommages causés par l’incendie afin de les indemniser. Cependant, il arrive que dans certains cas, l’assuré ne soit pas d’accord avec l’expertise et donc, la valorisation des dommages faite par l’assurance. Cela arrive généralement lorsqu’il constate que le montant de l’indemnisation est relativement plus faible que ce qu’il ne devrait être. Dans ce cas-là, ce dernier a le droit de demander une contre-expertise.

Protéger les intérêts de l’assuré grâce à la contre-expertise d’assurance incendie !

contre-expertise à son assurance incendie Ce n’est pas très plaisant de souscrire à une assurance incendie et de se retrouver ignoré ou simplement pas estimé à sa juste valeur lorsque l’incident arrive. Si on souscrit à une assurance incendie, c’est bien évidemment pour être dédommagé à la juste valeur des dommages causés par cet incendie, sinon, il n’y aurait plus aucun intérêt à souscrire à ce type d’assurances. Mais il arrive que cette situation survienne dans certains cas, dans ce cas, il serait important et très judicieux même de faire appel à une contre-expertise de son assurance incendie. Cette contre-expertise va mettre en évidence plusieurs avantages. Avant toute chose, cette démarche permettra à l’assuré de protéger ses intérêts de la meilleure manière possible. Effectivement, dans le cas d’un incendie, il vous est totalement possible de faire appel à un spécialiste pour qu’il vous fasse une contre-expertise.

Le professionnel chargé de la contre-expertise s’occupera d’établir un rapport bien détaillé et complet qui prendra en compte tous les aspects et biens qui ont pu être touchés, d’une manière ou d’une autre, par l’incident d’incendie. Ces pertes seront énoncées et détaillées point par point sur le rapport, de manière à bien mettre en évidence leur état. Ce rapport, fait par le professionnel en contre-expertise, devra et aura pour objectif principal d’optimiser le dédommagement de manière subtile afin que l’assuré puisse bénéficier d’une bonne couverture.

Pour simplifier les démarches, il est important de garder tous les biens qui ont pu être endommagés par l’incendie en question. Ainsi, l’assurance pourra les évaluer et le professionnel chargé de la contre-expertise afin de pouvoir, si possible, négocier une indemnisation augmentée.

Tenter d’augmenter le montant de l’indemnisation avec la contre-expertise d’assurance incendie

L’objectif d’une contre-expertise dans le cas d’un accident d’incendie est d’essayer d’avoir un montant d’indemnisation plus intéressant pour l’assuré. L’expert en contre-expertise d’assurance incendie va réévaluer la somme du montant d’indemnisation établie par l’assurance, en effectuant une seconde expertise des biens endommagés par l’incendie. Ainsi, ce montant sera, d’une certaine manière, revu à la hausse s’il y a bien possibilité. C’est pour cette raison qu’on dit que le second expert occupera le rôle du défenseur de la victime.

Il faut savoir que plusieurs cabinets d’expertise sont spécialisés dans les contre-expertises incendies. Ces derniers proposent une très bonne évaluation des dommages étant donné leurs années de pratique et leur expertise. Mais également parce qu’ils donnent beaucoup d’importance au côté humain de la personne et non en la prenant en compte comme simple assurée. De cette manière, ces derniers vont tout mettre en œuvre afin de bien négocier le montant de l’indemnisation. Il faut noter qu’en cas d’incendie, il est obligatoire de demander l’expertise de l’assurance avant tout et non pas se diriger directement vers un cabinet d’expertise.

Désaccords entre l’assuré et les experts

Dans certains cas et situations, il arrive qu’il demeure toujours un désaccord entre l’assuré et l’expertise de l’assurance. Effectivement, il est tout à fait possible que l’assuré trouve que l’expertise de l’assurance et par conséquent, le montant de son indemnisation, est dévalorisée et qu’il se fait, en quelque sorte, arnaquer. À ce moment, il faudra régler ce litige entre les deux personnes. Cependant, il faut savoir qu’un litige avec une compagnie d’assurance n’est jamais une chose simple à faire, bien au contraire, cela reste une affaire qu’il faudra prendre au sérieux et une chose à laquelle il faudra bien penser avant de se lancer. Il existe deux situations pour régler ce litige entre les deux parties :

  • Un règlement à l’amiable : les deux parties peuvent, en effet, se mettre d’accord sur certaines conditions ou autres aspects afin de mettre de côté leur litige et de le régler sans forcément avoir recours à la justice.
  • Un règlement avec action en justice : cette option coûtera aux deux parties du temps et de l’argent et vient généralement dans le cas où le règlement à l’amiable ne donne aucune suite. Cependant, il est important d’avoir une garantie protection juridique pour ce genre de situations.

Article mis à jour le 1 décembre 2021